mardi 7 mai 2013

Un trader français touche en moyenne un bonus de 153.000 euros


Société Générale, Crédit Agricole CIB et BNP Paribas ont toutes les trois publié leur rapport sur la politique de rémunération de leurs collaborateurs. A elles trois, ces banques ont versé 1,2 milliard d'euros de rémunérations variables.A l'heure où les Européens se penchent sur leur encadrement, on connaît les bonus des traders français des trois banques françaises cotées sur le CAC40 versés pour 2012.

La Société Générale est celle qui a le plus augmenté ses traders. La rémunération totale a atteint 841 millions d'euros, dont 467 millions en part variable, communément appelée "bonus".
Selon nos calculs, ce dernier chiffre est en hausse de 20,6%, par rapport à 2011. La banque précise, dans son rapport que cette augmentation survient après une baisse marquée de 44% en 2011, pour les 2.880 employés de sa Banque de financement et d'investissement (BFI).
BNP Paribas a, elle, au total dépensé 1,037 milliard d'eurospour rémunérer les quelques 3.189 collaborateurs de sa division Corporate and Investment Bank, la Banque de financement et d'investissement (BFI) du groupe.
Sur cette somme, plus de la moitié (531,8 millions d'euros) a été attribuée à titre de rémunération variable. Pour 2012, la hausse par rapport à l'année précédente est de 14%. Mais la banque rappelle que "ce niveau reste très nettement inférieur à celui de 2010 (-45%)''.
Enfin, Crédit Agricole CIB, la banque de marché de l'établissement mutualiste, a, pour un total de 1.207 employés, versé 286 millions d'euros dont 119 millions de rémunération variable. Ce dernier chiffre est en baisse de 1,65%, selon nos calculs. La banque verte fait donc figure d'exception.

Vers un ajustement de la politique de rémunération?

Au total, les bonus des trois grandes banques s'élèvent à 1,2 milliard d'euros. Un chiffre à comparer par exemple, avec les 1,58 milliards de livre, soit 1,80 milliard d'euros, de bonus de la City, selon la dernière estimation du Center for Economics and Business Research (CEBR).
Toujours selon nos calculs, le bonus moyen des 7.276 employés des banques des marchés des trois groupes cotés s'élève à 153.628 euros.

Il reste désormais à savoir si les banques procéderont à des ajustements salariaux préventifs. Le texte à l'étude au niveau de l'Union européenne souhaite réguler les bonus pour que la part variable ne soit pas supérieure au double la part fixe.A elle, les trois banques cotées sur le CAC40 représentent 1,2 milliard d'euros de bonus (Reuters)

Aucun commentaire: