Le port de Rotterdam le 16 décembre 2011. Une torpille remplie de 100 kilos de cocaïne fixée à la coque d'un cargo y a été découverte en avril 2013.
Le port de Rotterdam le 16 décembre 2011. Une torpille remplie de 100 kilos de cocaïne fixée à la coque d'un cargo y a été découverte en avril 2013. (ANGELIKA JAKOB / AFP)
Une torpille remplie de 100 kilos de cocaïne avait été fixée à la coque d'un cargo à Rotterdam. Les trois Français impliqués dans cette rocambolesque affaire, débusquée en avril dernier, ont été remis jeudi 2 mai et vendredi 3 mai par les Pays-Bas aux autorités françaises. Parmi eux, l'un des plus célèbres braqueurs de France : Marc Armando, cerveau présumé il y a vingt ans du "casse du siècle" à la Banque de France de Toulon.
Il doit être présenté devant un juge de la Juridiction spécialisée de Marseille. L'homme avait écopé d'une peine de 18 ans de prison pour avoir participé à ce célèbre braquage le 16 décembre 1992. Seulement 10% du butin de 22 millions d'euros avait été retrouvé.

Une enquête de 10 mois

Il est accompagné de deux autres Français, Samir Laribi et Lofti Bengadim, aux casiers moins chargés. Les trois hommes rejoignent à Marseille leur complice présumé, Jean-Michel Dominici, déjà mis en examen et écroué dans le cadre de cette affaire. Ce Corse est le frère d' Ange-Philippe Dominici, cerveau présumé du vol de 668 kilos d'or en Suisse en janvier 2004 dans la société Metalor (ce qui lui avait valu une condamnation à 14 ans de prison).
Leur implication dans le périple de la torpille bourrée de sachets de drogue, un scénario inédit en France selon le patron de la PJ de Nice Philippe Frizon, a déjà fait l'objet d'une enquête de dix mois