jeudi 9 mai 2013

Taubira en King Kong : l'affiche qui embarrasse la Manif pour tous

Publiée sur Twitter, cette affiche non officielle, appelant à manifester contre le mariage des homosexuels, représente la ministre en énorme singe menaçant. Elle crée une polémique sur les réseaux sociaux.L'affiche diffusée mardi 7 mai sur le réseau Twitter.
L'affiche diffusée mardi 7 mai sur le réseau Twitter. (TWITTER)
Dérapage inexcusable ? Maladresse douteuse ? Une affiche non officielle appelant à manifester contre le mariage pour tous le 26 mai prochain crée une polémique sur les réseaux sociaux. On y distingue Christiane Taubira, ou du moins son visage, grimée en énorme singe menaçant rappelant King Kong, célèbre monstre cinématographique. L'initiative est signée d'un partisan de la Manif pour tous, Jean Bodin, qui a publié sa création sur Twitter.
Interrogée par Le Lab d'Europe 1, la porte-parole de la Manif pour tous s'est immédiatement désolidarisée de l'initiative : "Cela ne correspond ni au ton de nos messages, ni à notre identité visuelle. [...] C'est pas la ligne, c'est pas le ton. On n'aurait jamais fait ça." Sur Twitter, l'affiche provoque très rapidement des indignations, mais aussi des prises de position pour défendre son auteur.

Finalement, la n'est pas un mouvement homophobe. J'ai eu tort, c'est aussi un mouvement raciste. pic.twitter.com/9dozuP0bji


  1. L'affiche du 26 mai avec Taubira en singe (King Kong ?) laisse sans voix https://twitter.com/bodin_jean/status/331522849309351936/photo/1pic.twitter.com/RlQZOMpcvn 
@AudeBaron ha oui on avait oublié que seul le camp du Bien (i.e. les pro et la gauche) avait le doit de faire de l'humour et du second degré


 Au final, Jean Bodin a retiré le message contenant sa création, prétextant "un malentendu", et demandant "pardon pour sa maladresse",  sur son compte Twittter.


@BaQuus Ne me faites pas de procès d'intention, s'il vous plaît. Je vous prie de pardonner ma maladresse.

 La polémique pourrait nourrir les critiques qui visent déjà la Manif pour tous. Le collectif est pointé du doigt après la participation de mouvements d'extrême droite à certaines de ses manifestations. Des violences ont également émaillé certains rassemblements. Dernier exemple en date, dimanche 5 mai à Rennes : une équipe de télévision locale a ainsi été violemment prise à partie à la fin d'une manifestations d'opposants à la loi.



 

Aucun commentaire: