vendredi 17 mai 2013

Suicide dans une école du VIIe arrondissement: le désespéré vivait un divorce difficile


Un quinquagénaire s'est donné la mort dans une école élémentaire du VIIe arrondissement de Paris en présence d'écoliers. Quels liens pouvait-il avoir avec ce lieu? Quelle était sa personnalité?

L'homme qui s'est donné la mort jeudi, avec un fusil à canon scié en présence d'enfantsdans une école du VIIe arrondissement de Paris, était âgé de 51 ans. Il était connu pour des faits de violences conjugales et traversait un divorce conflictuel avec son ex-épouse.
D'après Bruno Patureau du syndicat Alliance police nationale, "l'homme était dans un état dépressif depuis deux ou trois ans". Il avait lui-même deux enfants.

Pas de lien formel avec l'école

À ce stade, "il n'y a pas de lien établi entre le geste du désespéré et l'école", a déclaré sur place le préfet de police Bernard Boucault. Mais il habitait depuis très longtemps dans le quartier, a-t-on appris de source policière. "C'est un quartier où on a habité 22 ans", a déclaré son ex-épouse sur RTL, "on avait une vue sur le préau de l'école".

Aucun commentaire: