Le long d'une autoroute, dans le Nord, en juin 2011.
Le long d'une autoroute, dans le Nord, en juin 2011
Où sont les "radars pièges" ? Installés en descente, cachés, situés après le danger ou à un endroit où la vitesse est momentanément abaissée, ils seraient 72, selon 40 millions d'automobilistes. L'association les a recensés à l'aide d'un "audit participatif", et a réalisé une carte. 40 millions d'automobilistes, qui affirme avoir recueilli plus de 67 000 témoignages depuis le 30 octobre, veut remettre le document au ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. 

Les automobilistes dénoncent "les excès"

Elle distingue dix situations jugées "piégeuses" et propose sept mesures pour permettre une "meilleure acceptation du système". "Bien loin de récolter des réactions 'antiradaristes', les histoires recueillies (...) sont bien celles d'automobilistes qui ne s'opposent pas frontalement au système mais en dénoncent les excès", selon l'association, qui revendique 320 000 adhérents.
Certains témoignages évoquent par exemple un radar qui flashe au dessus de 70 km/h sur une route entre Tours et Le Mans alors que la vitesse est limitée à 90 km/h dans l'autre sens de circulation. Ou encore le radar de Saint-Julien-en-Genevois (Haute-Savoie), sur l'autoroute A41, réputé le plus rentable de France, qui flashe les usagers de la route circulant à plus de 50 km/h à 200 mètres de la frontière avec la Suisse.

Manuel Valls va "regarder les propositions qui sont faites"

Interrogé à ce sujet sur RTL lundi, Manuel Valls ne compte pas "baisser la garde". Le ministre de l'Intérieur a estimé que les éventuelles réclamations devaient être réglées au cas par cas. "On peut s'adresser à la Commission nationale de la Sécurité routière si l'on estime qu'il y a un abus." 
Il a répété qu'il voulait faire passer le nombre de morts sur les routes à moins de 2 000 par an, d'ici à 2020. En 2012, 3 645 personnes ont été tuées. "Je regarderai les propositions qui sont faites" par l'association, a-t-il concédé. 
Selon la Sécurité routière, il y a 66% de morts en moins à proximité des radars depuis leur installation, et la baisse de la mortalité sur la route suit rigoureusement la baisse de vitesse. En 2012, les 4 047 radars automatiques ont flashé plus de 21 millions de fois et ont rapporté 730 millions d'euros.