mardi 14 mai 2013

Rapport Lescure: Filippetti applaudit, l'UMP déplore de nouvelles taxes

Un point du rapport Lescure remis lundi à François Hollande cristallise particulièrement les réactions, la taxe visant les appareils connectés.

 

Riposte graduée, Hadopi, coupure de l'accès à Internet, taxe nouvelle sur les appareils connectés... La série de 75 propositions de la mission Lescure, qui a remis son rapport lundi midi à François Hollande à l'Elysée, suscite déjà quelques réactions dans la classe politique. Notamment la "taxe sur les smartphones", qui prévoit une contribution "très modérée, par exemple de 1%".

"Taxe" vs "contribution"

"Une fois de plus, l'exception française se confirme en préconisant de taxer les smartphones et les tablettes! Alors que le pouvoir d'achat a baissé de 0,4% en 2012, une première depuis 1984, le gouvernement ne manquera pas de taxer une nouvelle fois les Français", a réagi Camille Bedin, secrétaire générale adjointe de l'UMP.
  
"La gauche est droguée à l'impôt, et malgré la crise, elle n'est pas décidée à se sevrer!", poursuit-elle.

De son côté, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, défend cette mesure de la mission Lescure, évoquant une "contribution mais à un niveau extrêmement faible".

Cette taxe "alimentera une sorte de compte de soutien des industries créatives: la musique, le cinéma, la photographie et le jeu vidéo qui créent de l'emploi en France", a-t-elle encore précisé.

Hollande veut une application dès cet été

Parlant de "plus de redevance ou de contribution" que d'une taxe, Pierre Lescure a évoqué pour sa part "un taux très faible, une assiette très large". "Les deux dispositions fiscales que nous proposons sont des choses très légères qui doivent être plus un outil" et qui "aujourd'hui rapporteront peu d'argent", a-t-il fait valoir au côté de la ministre.
    
Le président Hollande souhaite pour sa part une "mise en oeuvre des décisions nécessaires, y compris législatives, dans les meilleurs délais et a demandé qu'une première série de mesures intervienne d'ici l'été", a indiqué l'Elysée dans un communiqué.

 

Aucun commentaire: