dimanche 12 mai 2013

#nddl Notre-Dame-des-Landes: une chaîne humaine de 25 km



Plusieurs milliers de personnes ont formé samedi sur 25 kilomètres une chaîne humaine géante encerclant ainsi le site du futur aéroport à Notre-Dame-des-Landes, auquel elles s'opposent.
Néamoins les estimations restaient très divergentes, entre la préfecture de Loire-Atlantique selon laquelle les manifestants n'étaient que 12.000 et la chaîne n'était pas tout à fait complète, et les organisateurs, qui estiment qu'il y avait de quoi faire "une chaîne et demie", soit 40.000 personnes.
Des habitants de Béziers, de Lille ou de l'Hérault avaient passé la nuit sur les routes pour arriver à temps. Des retraités en tenue de randonnée mais aussi des familles entières avec de jeunes enfants étaient présents, munis de drapeaux à l'effigie du mouvement d'opposition, un avion barré de rouge.

"Nous voulons l'arrêt du projet"

Des opposants se réclamant pour la plupart des plus de 200 comités anti Notre-Dames-des-Landes de toute la France, mais aussi des représentants de partis politique comme le NPA ou Europe-Écologie-Les Verts et le Parti de Gauche, étaient présents.
"Le projet n'est pas abandonné: ce que nous voulons c'est l'arrêt de ce projet", a souligné sur place l'ancienne candidate à la présidentielle d'EELV Eva Joly.
"Nous avons bien conscience que les porteurs du projet n'ont pas intention d'abandonner et que leur stratégie est l'enlisement", a pour sa part souligné une des opposantes historiques, Françoise Verchère, conseillère générale (Parti de gauche) et présidente du Cedpa (élus doutant de la pertinence de l'aéroport).

Aucun commentaire: