samedi 11 mai 2013

Mali : ils aident les enfants soldats enrôlés par les jihadistes


Laura Perrez, spécialiste de la protection de l'enfant dans l'urgence à l'Unicef, reccueille des garçons et filles qui servaient de chair à canon ou d'esclaves sexuelles aux islamistes au nord du Mali.

L'Unicef et les autorités maliennes ont ouvert, il y a un mois, un centre de transit et d'orientation à Bamako, pour accueillir les enfants soldats qui se battaient aux côtés des jihadistes qui occupaient le nord du Mali. Sept enfants y résident actuellement, âgés de 12 à 15 ans. Certains sont Maliens, d'autres sont originaires des pays voisins, le Burkina Faso, le Niger et la Mauritanie. Ils ont été arrêtés par les troupes française et tchadienne lors de la fuite des jihadistes. Les enfants, des garçons et des filles (lesquelles servaient d'esclaves sexuelles) reçoivent des soins de la part des membres de l'association inter SOS.
Laura Perrez, spécialiste de la protection de l'enfant dans l'urgence à l'Unicef, dont le travail consiste à surveiller les violations graves commises contre les enfants pendant les conflits armés, a rencontré ces enfants que notre consœur de France 2 n’a pas pu filmer, pour ne pas entraver le processus d'accompagnement. Le but, pour ses enfants, est de retrouver un jour leur famille.
Les organisations humanitaires sont incapables de chiffrer le nombre d'enfants soldats au Mali. Certains ont fui avec les jihadistes, d'autres ont été abandonnés, mais des recherches sont en cours.

 

Aucun commentaire: