jeudi 9 mai 2013

Législative partielle : Cahuzac n'a pris "aucune décision" sur sa candidature

L'ancien ministre déchu est tenté de se représenter dans sa circonscription du Lot-et-Garonne, comme il l'a confié au "Figaro". Le candidat investi par le Parti socialiste estime que "ce n'est pas sérieux".Jérôme Cahuzac, le 2 avril 2013, peu de temps avant son audition par les juges en charge de l'enquête qui le vise pour "blanchiment de fraude fiscale".

Ce qui n'était qu'une rumeur a pris de l'épaisseur. Oui, Jérôme Cahuzac n'exclut pas, comme il l'a confié mardi 7 mai au Figaro.fr, de se porter candidat à la législative partielle visant à pourvoir son propre siège à l'Assemblée. Un mois et demi après la publication de ses aveux qui ont entraîne sa disgrâce politique, l'ancien ministre du Budget songerait donc bien à retrouver son poste de député. 
Mais pour l'heure, pas de précipitation. "Aucune décision prise, assure celui qui a été exclu du PS. Certains parlent pour moi sans mandat pour cela. Et je constate une forme d'attente ou d'espérance chez certains." Selon le Journal du Dimanche, Jérôme Cahuzac, qui avait remporté la troisième circonscription du Lot-et-Garonne avec 61,48% des suffrages en 2012, a laissé entendre à un proche qu'il n'écartait pas de se représenter comme indépendant à la législative partielle des 16 et 23 juin à Villeneuve-sur-Lot.

Pour le candidat à sa succession, "ce n'est pas sérieux"

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a estimé mardi que l'ex-ministre socialiste serait "deux fois parjure" et "en totale contradiction avec des déclarations qu'il a pu faire", s'il venait à se représenter à l'élection partielle. Quelques heures plus tard, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, lors de son point-presse, a pour sa part jugé une candidature Cahuzac "totalement inenvisageable", la qualifiant de"supputation".
Dans la circonscription de Villeneuve-sur-Lot, le PS a désigné lundi comme candidat à cette législative Bernard Barral, un chef d'entreprise à la retraite de 66 ans, à l'issue d'un vote des militants locaux. Contacté par francetv info, ce dernier estime que ce retour"n'est pas sérieux". "Le seul candidat du Parti socialiste, qui a été désigné par les adhérents, c'est moi", rappelle-t-il, précisant qu'il se maintiendra si Jérôme Cahuzac se présente.

"Jérôme Cahuzac est quelqu'un de malheureux"

Quant à la "forme d'attente et d'espérance", évoquée par l'ancien ministre et matérialisée par les 45 voix qui se sont portés sur son nom au premier tour de la primaire selonEurope 1, Bernard Barral reconnaît que "les gens quelque part ont une reconnaissance envers Jérôme Cahuzac pour le travail qu'il a fait à Villeneuve-sur-Lot". "Il savait faire remonter leurs problèmes", explique-t-il.
Comment explique-t-il les déclarations de l'ancien ministre ? "Je pense que Jérôme Cahuzac est quelqu'un de malheureux et qu'il ne veut pas que sa circonscription parte à la droite", juge-t-il, avant d'ajouter: Bernard Barral va garder cette circonscription". L'ancien ministre du Budget a jusqu'au 24 mai, 18 heures pour déposer sa candidature.

Aucun commentaire: