mercredi 15 mai 2013

Le Roux dénonce les "dérives gauchistes"

Le chef de file des députés PS Bruno Le Roux, interrogé aujourd'hui sur la cohésion du groupe socialiste, a jugé que "la majorité était soudée" autour de François Hollande, tout en relevant des "dérives gauchistes" sur certains "éléments" de textes. Comme on lui demandait sur BFMTV s'il y avait eu des couacs parlementaires depuis un an, il a répondu: "il n'y en a eu aucun".  "Nous ne nous sommes jamais fait battre, la majorité en séance a toujours été mobilisée et les textes du président de la République ont toujours pu passer durant cette première année. C'est une majorité qui est soudée autour de lui", a affirmé le Roux.

"Il y a une partie du groupe avec laquelle je souhaite être en discussion (...) Je pense qu'il peut y avoir sur quelques éléments de textes quelque fois ce qu'on pourrait qualifier de dérives gauchistes et justement je pense qu'il ne faut pas tomber dans ce piège", a poursuivi l'élu de Seine-Saint-Denis. "La gauche, elle est là pour agir, elle n'est pas là pour proclamer, elle est là pour obtenir des résultats, elle n'est pas là pour se plaindre", a-t-il déclaré.

Bruno Le Roux a souligné vouloir "être toujours dans (le) dialogue pour dire que ce que nous faisons est clairement à gauche et clairement réformiste et clairement différent (...), mais pas gauchiste". "Parce que le gauchisme ne permet pas l'action (...) Ceux qui écoutent les discours gauchistes et qui y croient seraient les premiers qui demain pleureraient s'il y avait une concrétisation (...) de ces discours", a-t-il argumenté.

Aucun commentaire: