mercredi 1 mai 2013

L'Agence européenne du médicament recommande la suspension du tétrazépam


Ce produit utilisé pour détendre les muscles déclencherait des effets secondaires importants, dont des réactions cutanées potentiellement graves.

Après une mise en garde française, l'Agence européenne du médicament (AEM) a recommandé, lundi 29 avril, la suspension tétrazépam (lien en anglais), un médicament utilisé dans le traitement des contractures musculaires douloureuses. Des enquêtes montrent qu'il peut provoquer des réactions cutanées potentiellement graves.
Le tétrazépam, qui appartient à la classe pharmaceutique des benzodiazépines, est utilisé dans plusieurs pays de l'Union européenne, dont la France, qui avait alerté en janvier le comité de pharmacovigilance de l'AEM en lui demandant une réévaluation du produit. 
En effet, une enquête de pharmacovigilance française avait mis en évidence "une fréquence élevée d'effets indésirables cutanés tels que des syndromes de Lyell et de Stevens-Johnson [qui se traduisent par des destructions brutales de la couche superficielle de la peau et des muqueuses] et des syndromes d'hypersensibilité médicamenteuses". L'Agence nationale de sécurité du médicament avait signalé d'autres effets graves, neurologiques et psychiatriques.L'Agence européenne du médicament préconise la suspension du tétrazépam, en raison d'effets indésirables cutanés potentiellement graves.

Aucun commentaire: