samedi 4 mai 2013

La France devrait faire des "réformes structurelles du marché du travail"


Le commissaire européen chargé des Affaires économiques, Olli Rehn, explique les décisions prises par l'Europe à notre confrère de France 2.


La France a obtenu de la Commission européenne, vendredi 3 mai, un sursis de deux ans, soit jusqu'en 2015, pour atteindre ses objectifs budgétaires. "Il est mieux pour la France de le faire en deux ans plutôt qu'en un an, mais elle devra quand même poursuivre de gros efforts d'assainissement budgétaire", a confié le commissaire européen chargé des Affaires économiques, Olli Rehn, à notre confrère de France 2 François Beaudonnet. Dans ses prévisions économiques, la Commission estime que le déficit de la France va déraper, à 3,9% du PIB cette année et à 4,2% l'an prochain.
Le commissaire européen prodigue quelques conseils : "Il est encore plus important que le gouvernement français, le Parlement et les partenaires sociaux se mettent d'accord sur des réformes structurelles du marché du travail, des retraites et qu'il ouvre le marché des services."
Olli Rehn explique par ailleurs les différences entre les prévisions de la France et celles de la Commission européenne : "Nous pensons que nous sommes plus réalistes que le gouvernement français en prévoyant une consommation intérieure et des investissements plus faibles."

Aucun commentaire: