jeudi 2 mai 2013

Election contestée au Venezuela : l'opposition tente le recours à la Cours suprême


Henrique Capriles, candidat malheureux face à Nicolas Maduro, se dit prêt à porter ensuite le dossier devant les instances internationales.

Le leader de l'opposition vénézuélienne Henrique Capriles lors d'une conférence de presse à Caracas le 24 avril 2013.L'opposition vénézuélienne ne désarme pas. Elle a annoncé mercredi 1er mai qu'elle allait présenter le lendemain un recours devant la Cour suprême pour contester l'élection de Nicolas Maduro, héritier du défunt président Hugo Chavez. Il a été proclamé vainqueur par le Conseil national électoral (CNE) avec une faible avance (1,49%) sur Henrique Capriles, gouverneur de l'Etat de Miranda, dans le nord du Venezuela.
Selon l'opposition, le scrutin a été faussé par de nombreuses fraudes. Elle veut épuiser tous les recours légaux possibles au Venezuela avant de porter le dossier devant les instances internationales. Il sera communiqué "à tous les pays où la démocratie existe", a annoncé Henrique Capriles au milieu d'une foule de ses partisans.
L'opposition va déposer son recours après l'annonce par le CNE de l'ouverture, lundi, d'un audit partiel, d'ores et déjà rejeté, des résultats de l'élection présidentielle du 14 avril. Henri Capriles estime que cet audit restera une "farce" sans une révision des listes électorales. 

Aucun commentaire: