mercredi 8 mai 2013

Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire "Paris Match", le chef de l'Etat a évoqué un possible remaniement.



Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire "Paris Match", le chef de l'Etat a évoqué un possible remaniement.


François Hollande assure dans un entretien accordé à Paris Match qu'un remaniement ministériel viendra "en son temps", soulignant que "personne n'est protégé dans le gouvernement".
  
"Un jour, des choix et aménagements auront à être faits. Mais j'ai besoin de tous", explique le chef de l'Etat dans l'hebdomadaire à paraître mercredi.
Selon lui, "personne n'est protégé dans le gouvernement. Personne n'a d'immunité", y compris le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, troisième homme de la primaire socialiste. 

"Les Français attendent des résultats"

Le président apporte cependant son soutien, comme le firent avant lui Jean-Marc Ayrault et la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, à la position d'Arnaud Montebourg dans le dossier Dailymotion. "Il y avait un risque de perdre cette entreprise française. L'idée était de nouer un partenariat avec Yahoo! qui l'a, pour le moment, refusé", explique François Hollande.
  
Sans préciser de date, François Hollande indique que "le remaniement viendra en son temps". Interrogé un peu plus tard sur le timing de ce remaniement, le président a indiqué qu'il n'était "pour l'instant sans actualité".
   
Selon Paris Match, le seul ministre que François Hollande félicite nommément est le ministre de l'Intérieur. "Manuel Valls fait du bon travail. Reconnu comme tel par l'opinion publique", relève-t-il.

Aucun commentaire: