dimanche 12 mai 2013

#Cécile Duflot et un reniement de plus, Ascenseurs: mise aux normes repoussée

La ministre du Logement Cécile Duflot a repoussé d'un an la date limite de la deuxième tranche des travaux de mise en sécurité des ascenseurs, comme l'annonçait Le Figaro en février dernier. Cécile Duflot a officialisé par un discret communiqué, hier, "le report d'un an, donc à début juillet 2014, de la date d'échéance de la deuxième phase" de modernisation des ascenseurs "afin de permettre aux propriétaires d'effectuer les travaux nécessaires". La date limite était auparavant fixée au 3 juillet prochain. 

La ministre a justifié son choix par le "retard important" pris dans les travaux de mise aux normes, "40% des ascenseurs n'étant toujours pas modernisés à moins d'un an de l'échéance", selon ses services.

Cette décision est saluée par les associations de copropriétaires mais est dénoncée par les fabricants d'ascenseurs.Cécile Duflot

Groupe de travail mis en place

Après la limitation de la vitesse de descente et la sécurité des portes en 2010, l'échéance portait sur les dispositifs de télé-alarme, la précision d'arrêt de l'ascenseur face aux portes et la protection contre les risques électriques.

Le report à l'été 2014 s'accompagne d'un "moratoire concernant le dispositif de précision d'arrêt de la cabine pour tous les ascenseurs". En l'état, l'obligation d'installation n'est maintenue que pour "ceux installés dans des établissements recevant du public (ERP)".

Qui plus est, un "groupe de travail, piloté par les services du ministère" sera chargé de "réexaminer la pertinence" d'imposer les dispositifs de précision d'arrêt dans tous les ascenseurs français "et, le cas échéant, de proposer des solutions moins onéreuses" pour ceux installés en dehors des ERP.

"Ces mesures illustrent le choc de simplification annoncé le 21 mars par le président de la République dans le cadre du plan d'investissement pour le logement, qui vise à éliminer les réglementations présentant le rapport coût/efficacité le moins probant", a fait valoir Cécile Duflot.

Aucun commentaire: