lundi 6 mai 2013

Ce qu'il faut retenir de l'interview de Jean-Marc Ayrault




Après une journée de mobilisation de la gauche de la gauche, d'un côté, et des opposants au mariage pour tous, de l'autre, le Premier ministre était invité du 20 heures de TF1, dimanche 5 mai. Pendant une vingtaine de minutes, Jean-Marc Ayrault a défendu la politique de son gouvernement pour les un an de la présidence de François Hollande.
Jean-Marc Ayrault a notamment annoncé que le gouvernement envisageait de réduire la participation de l'Etat dans le capital "d'un certain nombre d'entreprises publiques". L'idée consiste à consacrer ces sommes à l'investissement. "Nous envisageons que dans un certain nombre d'entreprises publiques où le taux de participation de l'Etat (dans leur capital) est très important nous puissions dégager une partie pour financer de l'investissement. Pas pour boucher les trous du budget", a-t-il expliqué.
Il a, par ailleurs, réaffirmé que son gouvernement ne menait pas une politique d'austérité. "Il n'y a pas d'austérité. C'est une invention de propagande. Il suffit d'aller voir dans d'autres pays ce qu'est l'austérité. Ce n'est pas très loin, l'Espagne !"

Aucun commentaire: