lundi 13 mai 2013

Cahuzac: l'apparition publique qui divise Villeneuve-sur-Lot Quand Cahuzac prend la température de l'électorat à Villeneuve-sur-Lot

 

L'apparition de Jérôme Cahuzac sur le marché de Villeneuve-sur-Lot, la ville dont il a été maire, n'a pas été vue du même œil par tout le monde dans son fief. Réactions.

 

 

 

 

La disgrâce nationale de Jérôme Cahuzac a-t-elle le même écho à Villeneuve-sur-Lot, la ville où l'ancien ministre du Budget était le maire? Après son apparition publique sur le marché de son fief, samedi matin, augurant un possible retour en politique, les avis sont partagés.

Quant on demande aux Villeneuvois si Jérôme Cahuzac aurait sa chance s'il se représentait en candidat sans étiquette à la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, certains répondent sans hésiter. "Oui", estime un jeune homme, qui après un temps d'hésitation ajoute: "parce qu'il était aimé". "Je pense qu'il a ses chances", renchérit un autre administré, "parce qu'il a fait beaucoup de choses pour la ville."

"Pour moi, il doit être évincé"

Mais cette opinion n'est pas partagé par tous. "Je ne veux pas qu'il se représente. De toute façon, je ne voterai pas pour lui", assène un autre Villeneuvois. "Il ne respecte pas la loi: pour moi, il doit être évincé", estime pour sa part une dame qui précise être "fille de militaire".

Une opinion que Jérôme Cahuzac avait lui-même soutenue sur notre antenne, le jour où il avait pour la première fois indiqué qu'il abandonnait son siège de député. "La faute morale ne me permet pas de rester député", avait-il déclaré. 

Une candidature sans étiquette? "Hallucinant", pour le candidat PS

Mais mardi dernier, Europe 1 a affirmé que l'ancien ministre n'excluait pas à l'inverse de se représenter. "J'ai dit qu'une page se tournait, pas que j'arrêtais la politique", aurait-il dit à l'un de ses proches. Aussi, cette apparition sur le marché de Villeneuve a été vue par certains comme les prémices d'une nouvelle campagne.

Dans la classe politique de Villeneuve-sur-Lot, cette hypothèse a le mérite de mettre tout le monde d'accord. "C'est hallucinant!", a réagi Bernard Barral, le candidat officiellement investi par le PS pour l'élection du 16 juin prochain. 

"Il faut revenir aux préoccupations réelles des gens et arrêter cette farce", a renchéri son rival de l'UMP Jean-Louis Costes. Quant au candidat FN, Etienne Bousquet-Cassagne, il a estimé que si "légalement", Jérôme Cahuzac avait le droit de se représenter, "moralement je ne pense pas".
 
 
Première apparition publique samedi à Villeneuve-sur-Lot pour Jérôme Cahuzac, depuis sa démission le 19 mars. Alors que plane le doute sur l'hypothèse de sa candidature à la législative partielle organisée en juin pour le remplacer, l'ancien ministre du Budget a fait son marché, semblant ainsi vouloir prendre la température de l'électorat. 

Cette promenade, relatée par Sud Ouest et la Dépêche du Midi, ne semblait pas du tout avoir été annoncée. "On était à l'inauguration de la permanence du Front de Gauche, à environ 100 mètres du marché, quand une personne nous a dit y avoir croisé Jérôme Cahuzac", a rapporté la journaliste, Joëlle Faure.

"On l'a trouvé, il nous a salués, nous a laissé faire des photos, puis a demandé qu'on le laisse", poursuit-elle, indiquant que Jérôme Cahuzac "discutait, serrait la main aux gens".

Une venue qui ne fait pas l'unanimité

Selon la journaliste, l'ancien député avait l'habitude de venir ainsi faire ses courses et rencontrer ses administrés sur ce marché du samedi, place Lafayette. Mais c'est la première fois qu'il réapparaissait en public depuis sa démission le 19 mars, consécutive à des accusations de fraude fiscale, et à ses aveux télévisés début avril.

Si la propriétaire de la poissonnerie des Arcades a "trouvé ça gentil de venir dire bonjour aux Villeneuvois", certains ont vu la venue de Jérôme Cahuzac d'un mauvais oeil. "Ce serait moi, en tant qu'industriel, qui aurait fraudé avec le fisc, je ne me promènerais pas ainsi de manière décontractée, je serais gêné", a déclaré pour sa part un autre Villeneuvois.

Mardi, interrogé par le Figaro.fr qui lui demandait s'il comptait se porter candidat indépendant à la législative partielle des 16 et 23 juin dans la 3ème circonscription, Jérôme Cahuzac a répondu: "Aucune décision prise (...) Je constate une forme d'attente ou d'espérance chez certains". Il a jusqu'au 24 mai pour se décider.
L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac faisant sa première apparition publique samedi à Villeneuve-sur-Lot, après sa démission du 19 avril (Joëlle Faure - La Dépêche du Midi - AFP)
L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac faisant sa première apparition publique samedi à Villeneuve-sur-Lot, après sa démission du 19 avril (Joëlle Faure - La Dépêche du Midi - AFP)

Aucun commentaire: