dimanche 12 mai 2013

Attentats en Turquie: une quarantaine de morts

Une personne en train d'être évacuée après les attentats à Reyhanli (Lale Koklu - Anatolian News Agency - AFP  )Deux voitures piégées ont explosé samedi à Reyhanli, dans le sud de la Turquie, près de la frontière avec la Syrie, faisant au moins 43 morts et 100 blessés. Quelques heures après le double attentat, une troisième explosion est survenue à plusieurs centaines de mètres du centre-ville, mais qui "n'a rien à voir avec les événements", a rapporté la chaîne d'information NTV.
Le ministre turc de l'Intérieur, Muammer Güler, a annoncé que deux véhicules remplis d'explosifs avaient explosé vers 10h55 GMT devant la mairie et la poste de Reyhanli, une localité de 60.000 habitants. Les précédents bilans faisaient état de 18 morts et de plus de 40 blessés.

Le régime de Damas soupçonné

Interrogé par des journalistes sur un éventuel lien entre ces attentats et le conflit syrien, le vice-Premier ministre et porte-parole du gouvernement Bülent Arinç a estimé que le régime de Damas et le président syrien Bachar al-Assad faisaient figure de suspects.

"Avec leurs services de renseignement et leurs groupes armés, ils font certainement figure de suspects habituels pour la mise en oeuvre et davantage encore pour l'instigation d'un plan aussi démoniaque", a déclaré Bülent Arinç, sur NTV, soulignant toutefois que l'enquête n'en était qu'à son commencement.

L'attaque est la plus meurtrière enregistrée en Turquie depuis le début du conflit dans la Syrie voisine, il y a plus de deux ans.

Aucun commentaire: