vendredi 10 mai 2013

Annonce d'un remaniement, quelles conséquences sur l'action du gouvernement ?



François Hollande a évoqué pour la première fois un remaniement gouvernemental, sans en préciser de date. De quoi entraîner une attente pesante sur les ministres. 


L'image n'est sûrement pas due au hasard. Arnaud Montebourg et Manuel Valls prennent un verre tous les deux, devant les caméras, comme pour montrer leur plaisir de travailler ensemble. Au même moment, Marisol Touraine, ministre de la Santé, organise une conférence de presse, un jour férié. Après la petite phrase de François Hollande, qui a évoqué un prochain remaniement, chaque ministre adopte sa stratégie. 
L'ancien ministre de la Défense, Hervé Morin, a connu ce genre d'annonce, qui peut déstabiliser. "La vraie difficulté d'annonces répétées de remaniement, c'est que cela paralyse l'action de chacun", à moins que "certains membres du gouvernement fassent des coups médiatiques idiots à tout prix, pour exister".
Un sentiment partagé par Michel Bettan, ancien conseiller ministériel de Xavier Bertrand, qui explique que "l'administration lève les pieds" puisque le gouvernement suivant "aura d'autres priorités"'. L'arme du remaniement est donc à manier avec précaution.

Aucun commentaire: