dimanche 14 avril 2013

Un opposant au mariage pour tous agressé pour un motif crapuleux


Le compte Twitter de Samuel Lafont, agressé samedi 13 avril à Paris.
Le compte Twitter de Samuel Lafont, agressé samedi 13 avril à Paris.
(TWITTER / FRANCETV INFO)

L'agression a enflammé les réseaux sociaux. Le militant UMP Samuel Lafont, 25 ans, a été rué de coups et a reçu au moins un coup de couteau à la jambe, samedi 13 avril à l'aube, près du carrefour de l'Odéon à Paris. Le jeune homme affirme avoir été frappé à six reprises. L'agression, filmée par des caméras de vidéosurveillance, a été "violente", selon la police, qui précise que Samuel Lafont était accompagné de deux autres personnes.
Le jeune homme est connu pour son engagement contre le mariage homosexuel. Certains opposants ont donc suggéré que l'agression avait un lien avec ses convictions. Mais en fin de journée, la police a affirmé que l'agression était née d'un échange de"mauvais regards", et a mis un terme à la rumeur qui a enflé sur les réseaux sociaux. La police ajoute que Samuel Lafont et ses deux compagnons ne portaient pas de signe distinctif permettant de les relier à leur engagement politique ou associatif.
Tout a débuté par ce message posté en début d'après-midi sur Twitter, dont Samuel Lafont est un utilisateur régulier. 


Plusieurs utilisateurs ont alors suggéré que l'agression était liée au débat sur le mariage pour tous. A commencer par la présidente du Parti chrétien-démocrate, Christine Boutin. 



Samuel Lafont @Samuel_Lafont
J'ai reçu 4 coups de couteau ce matin. Hospitalisé. Bloc opératoire cet après-midi.

Agression @Samuel_Lafont poignardé à 4 reprises : la violence est là j' en appelle à @fhollande pour un acte fort dans la journée (1)

(2) la guerre civile que je craignais en marche !



Attention chers amis, @Samuel_Lafont a été agressé par des voyous, ne créons pas de tensions inutiles. 


Les organisateurs de la Manif pour tous, collectif opposé au mariage des homosexuels, envisagent alors un rassemblement au Champ-de-Mars, à Paris. Avant que la prudence ne s'installe, y compris dans les rangs des opposants au mariage des homosexuels. Contacté par Le Monde, Tugdual Derville, l'un des porte-paroles du collectif, déclare ne pas pouvoir relier l'agression "à son engagement". Le compte Twitter des amis de Frigide Barjot demande également aux militants de pas reprendre la rumeur. 

La Manif pour tous relève que l'agression de Samuel Lafont est intervenue "quelques heures après des appels lancés contre lui sur les réseaux sociaux""Je ne fais pas d'amalgame, je ne dis pas que ce sont des partisans LGBT qui l'ont agressé", ajoute la chef de file du Printemps français, Béatrice Bourges . "Je dis que le gouvernement doit s'attaquer à la délinquance plutôt qu'aux familles qui défilent dans la rue"

Aucun commentaire: