vendredi 26 avril 2013

Sevran confronté au problème des seringues usagées La ville de Seine-Saint-Denis cherche une solution pour éviter qu'un accident grave arrive à cause des seringues abandonnées, notamment près des écoles.




Des parents d'élèves de Sevran (Seine-Saint-Denis) n'en peuvent plus. Alors que desécoliers ont été piqués avec une seringue, dans l'enceinte de leur établissement, cette fois-ci, c'est un toxicomane qui se serait fait une injection devant une école de la ville, à l'heure de la sortie des élèves, mardi 23 avril.
Face à ce problème, qui semble s'accroître, le maire de la ville, Stéphane Gatignon, veut suspendre la distribution de seringues qui s'effectue à l'entrée d'un hôpital proche. Les associations qui s'occupent des toxicomanes, elles, demandent des salles de consommation de drogue et pensent que faire disparaître ces distributeurs ne résoudra pas le problème. Les usagers demeureront sur place. Les reporters de France 2 sont allés à la rencontre des élus, parents, et associations.

Aucun commentaire: