jeudi 18 avril 2013

Redoine Faïd avait bien des complices dans la maison d'arrêt

Photo de la demande d'arrestation internationale publiée par Interpol sur son site, le 15 avril 2013. 
Photo de la demande d'arrestation internationale publiée par Interpol sur son site, le 15 avril 2013. 
( MAXPPP)


L'enquête sur l'évasion de Redoine Faïd progresse. Il se confirme, mercredi 17 avril, que le braqueur qui s'est évadé samedi de la prison de Sequedin (Nord) a bien bénéficié de complicité au sein de la maison d'arrêt. A ce stade des investigations menées par la police et l'administration pénitentiaire, il apparaît qu'au moins un codétenu aurait fourni plusieurs téléphones portables à Redoine Faïd durant son incarcération.
Selon les informations de France 3, un détenu d'une cinquantaine d'années a été rapidement suspecté d'avoir aidé le fugitif a échafauder son projet d'évasion. Placé en garde à vue à la police judiciaire de Lille dès les premières heures de l'enquête, l'homme a évoqué la circulation de portables dans la prison, dont certains utilisés par le malfaiteur.

Un téléphone retrouvé

Dans la foulée de ces révélations, une fouille méthodique de l'établissement a permis de découvrir un portable destiné à Redoine Faïd caché dans les toilettes réservées aux surveillants.
Alors que la traque se poursuit en France et dans les pays limitrophes, les services de la police technique et scientifique vont tenter de faire "parler" l'appareil, qui a pu être utilisé par Redoine Faïd pour passer ou recevoir des appels de sa cellule.

Aucun commentaire: