mercredi 10 avril 2013

Pour Moscovici, les "avocats d'affaires" ne sont pas dans le gouvernement



Les questions au gouvernement ont débuté par des remous sur les bancs des députés, mardi 9 avril à l'Assemblée nationale, avec une attaque en règle d'un député UMP du Pas-de-Calais contre les propositions du gouvernement sur la moralisation de la vie politique. Daniel Fasquelle a accusé l'éxécutif d'utiliser ces propositions pour "détourner l'attention de l'affaire Cahuzac et échapper à toute responsabilité". 
Pour le ministre de l'Economie et des Finances, qui a répondu au député, la faute de l'ancien ministre du Budget n'est pas celle du gouvernement, ni celle de l'administration fiscale. Pierre Moscovici a réfuté les accusations de protection de Jérome Cahuzac. Par ailleurs, il a souligné l'importance pour ce gouvernement de lutter contre les conflits d'intérêts : "Nous, nous avons une démarche qui est celle de moraliser la vie publique. (...) Ce n'est pas dans ce gouvernement qu'on trouvera des avocats d'affaires qui sont en même temps députés."

Aucun commentaire: