jeudi 18 avril 2013

obama se fait retoquer, Etats-Unis. Le Sénat rejette l'élargissement des contrôles sur les armes à feu

Un pistolet magnum, dans un stand de tir au Canada, le 22 mars 2013.
Un pistolet magnum, dans un stand de tir au Canada, le 22 mars 2013.
(ANDY CLARK / REUTERS)


Un échec cuisant pour Barack Obama. Le Sénat américain a rejeté, mercredi 17 avril, une mesure qui aurait rendu obligatoires les vérifications d'antécédents avant l'achat d'une arme sur internet et dans des foires. Le président des Etats-Unis défend cette réforme depuis la tuerie de Newtown (Connecticut), qui a fait 26 morts, il y a quatre mois. En mars, le Sénat avait déjà enterré l'interdiction des armes d'assaut, autre proposition forte de la réforme.
Seuls 54 sénateurs ont voté en faveur de la mesure, contre 46, alors que 60 voix étaient requises. Quatre démocrates ont fait défection et se sont joints aux républicains. Des votes supplémentaires sur d'autres amendements plus modestes sont encore attendus mercredi.

"Jour de honte"

Après le vote, le président américain Barack Obama a dénoncé avec virulence l'attitude d'une "minorité" de sénateurs. Barack Obama a accusé le lobby des armes d'avoir"délibérément menti" pour faire échouer la réforme, a estimé qu'il s'agissait d'un "jour de honte pour Washington" , mais qu'il ne s'agissait que du "premier round".
Le rejet du texte - déjà édulcoré par rapport aux premières versions - marque une défaite politique cinglante pour Barack Obama, qui a investi un capital politique considérable sur ce thème. Depuis janvier, il a consacré trois déplacements et deux interventions formelles à la Maison Blanche aux armes à feu.

Aucun commentaire: