samedi 27 avril 2013

"Mur des cons" : Taubira saisit le Conseil supérieur de la magistrature


L'instance devra apprécier s'il y a eu "manquement à la déontologie" de la part du Syndicat de la magistrature.Il s'agit d'une simple consultation, pas d'une sanction. La garde des Sceaux, Christiane Taubira, a annoncé, jeudi 25 avril, au Sénat, avoir saisi pour avis le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) dans l'affaire du "mur des cons" du Syndicat de la magistrature (SM). Le CSM, instance de nomination et de discipline des magistrats, devra décider s'il y a eu "manquement à la déontologie" de la part du syndicat, qui a exposé dans son local des dizaines de photos de personnalités du monde politique, médiatique et judiciaire.

"C'est un acte insupportable, stupide et malsain", a répondu Christiane Taubira au sénateur UMP Antoine Lefèvre, qui lui reprochait d'avoir minimisé l'initiative du SM, classé à gauche. La ministre de la Justice a ainsi condamné dans des termes plus forts le "trombinoscope", qu'elle avait jusqu'à présent qualifié d'"action malheureuse" et"inadmissible". "Ce qui est important, c'est que notre magistrature retrouve sa noblesse et que nous puissions la débarrasser du soupçon qui pèse sur son impartialité", a-t-elle justifié au Sénat.Christiane Taubira répond aux députés lors des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale (Paris), le 24 avril 2013.

Aucun commentaire: