lundi 15 avril 2013

#Mariagepourtous : Jean-Pierre #Raffarin demande un geste d'apaisement au gouvernement




L'ancien Premier ministre UMP Jean-Pierre Raffarin a estimé dimanche 14 avril sur Canal que le gouvernement n'était "pas innocent dans la violence" qui s'est exprimée en marge de la contestation au mariage homosexuel, et demandé le retour au calendrier législatif initial pour apaiser la situation. "Je pense que le gouvernement n'est pas innocent dans la violence aujourd'hui. Est-ce que ce texte était utile dans la France d'aujourd'hui? La France grignotée par le chômage et les difficultés, dévorée même par cette crise morale, économique et sociale, était-ce nécessaire d'ajouter une rupture sociétale? Je dis que non", a déclaré le sénateur, invité de Dimanche . Affirmant qu'il"condamne les extrémistes et la violence", M. Raffarin a en même temps pointé du doigt "la violence d'Etat""Quand on annonce 100.000 manifestants et qu'ils sont plus de dix fois cela, c'est violent. Quand on refuse une pétition de 700.000 personnes au Conseil économique, social et environnemental, c'est une violence", a-t-il fait valoir.
L'ancien Premier ministre a conclu en demandant "solennellement" au gouvernement un "geste d'apaisement""Si le gouvernement ne fait pas un geste d'apaisement, nous verrons se joindre la contestation sociale, la grogne morale et le choc sociétal (...) et il y a un risque extrême de violence dans la société française. Le geste minimal demandé aujourd'hui, c'est le retour au calendrier initialement prévu pour le débat parlementaire. Le gouvernement doit faire un geste pour ne pas être suspect de provocation", a-t-il prévenu.
Le gouvernement a suscité la colère des opposants à la légalisation du mariage homosexuel en décidant vendredi d'accélérer le calendrier des travaux parlementaireset de soumettre en deuxième lecture à l'Assemblée nationale, dès mercredi prochain plutôt que fin mai, le projet de loi.

Aucun commentaire: