lundi 22 avril 2013

#manifestationdelahonte quinze opposants interpellés aux Invalides

Des échauffourées ont éclaté dimanche 21 avril dans la soirée sur l'esplanade des Invalides à Paris après la fin de la manifestation contre le mariage pour tous. Plusieurs dizaines d'opposants au mariage homosexuel demeurés sur place se sont opposés aux  forces de l'ordre qui tentaient d'évacuer la place.
Ces dernières ont procédé à au moins quinze interpellations à proximité de la station de métro Invalides, dans une atmosphère tendue. Chantant la Marseillaise et brandissant des drapeaux français, le groupe de manifestants a été vigoureusement repoussé par les policiers et gendarmes qui ont contraint une partie d'entre eux à descendre dans la station de métro.
Des gendarmes interpellent un manifestant, le 21 avril 2013 aux Invalides à Paris.
Des gendarmes interpellent un manifestant, le 21 avril 2013 aux Invalides à Paris.
(THOMAS SAMSON / AFP)
Une vingtaine d'autres, qui s'étaient volontairement alignés à genoux, mains dans le dos, devant les gendarmes, ont entonné des cantiques. Des manifestants, qui criaient "nous sommes tous des enfants d'hétéros, 1ère, 2ème, 3ème génération" ou "socialistes, dictature!", ont jeté quelques bouteilles sur les CRS.



Impassibles, non loin de là, environ 300 jeunes "veilleurs" contre le mariage homosexuel, comme ils se sont baptisés, restaient assis dans le calme, bougies allumées, écoutant des airs de violoncelle et des lectures de textes de philosophie.
Aucun incident n'avait été signalé jusqu'à la dispersion de la manifestation qui a rassemblé dimanche après-midi à Paris entre 45 000 et 270 000 personnes, selon la police et les organisateurs. Au moment où les opposants défilaient de Denfert-Rochereau aux Invalides, un rassemblement opposé a mobilisé à la Bastille plusieurs milliers de personnes.







Chants religieux à genoux devant les gendarmes pic.twitter.com/JeREi4JKFs
Voir l'image sur Twitter





Un CRS aux Invalides, le 21 avril 2013 à Paris.

Aucun commentaire: