mercredi 24 avril 2013

Ligue des champions : le Barça fessé par le Bayern (4-0)

La joie du buteur du Bayern, Thomas Müller, lors de l'écrasante victoire 4-0 de son équipe sur le FC Barcelone, le 23 avril 2013.
La joie du buteur du Bayern, Thomas Müller, lors de l'écrasante victoire 4-0 de son équipe sur le FC Barcelone, le 23 avril 2013

On en relativiserait presque la performance de Lille, qui a encaissé un 6-1 à l'Allianz-Arena. Le FC Barcelone, présenté comme la meilleure équipe du monde, a été écrasé 4-0 par le Bayern Munich en demi-finale de la Ligue des champions. C'est la pire défaite du club catalan depuis un match de coupe d'Espagne en mai 2007, sa plus lourde défaite en Coupe d'Europe depuis 1997. Que retenir de cette rencontre ?

On n'a pas reconnu le Barça

Leur premier tir cadré n'est intervenu qu'à la 68e minute. C'est quatre minutes de plus que lors du match retour face au PSG, en quarts de finale. Mais contrairement au PSG, le Bayern n'a pas laissé passer sa chance. La défense barcelonaise a été punie sur tous les coups de pied arrêtés, Lionel Messi a été bloqué très loin de ses buts, et on n'a pas vu les cerveaux du jeu catalan, Andrés Iniesta et Xavi. La possession de balle, toujours à l'avantage du club catalan (63%) a été stérile. On sent l'équipe catalane usée physiquement. Conséquence : le Barça a livré sa plus mauvaise prestation depuis des années en terre allemande, et a dit adieu à 99% à la finale de la Ligue des champions.

Efficacité maximale pour le Bayern

Le Bayern Munich a marqué à plusieurs moments clés. Une ouverture du score alors que leur temps fort était passé en première période, un second but juste après la pause, un troisième but entaché d'une faute grossière de Thomas Müller, auteur d'un écran sur un adversaire. Le quatrième but est le plus inquiétant pour les Catalans : ils l'encaissent alors que leur défense et leur gardiens sont parfaitement placés. "Le résultat est mérité", conclut Frank Ribéry sur Canal +. Le score aurait pu être plus lourd : les Barcelonais ont touché plusieurs fois le ballon dans la surface, sans que l'arbitre ne bronche, et Victor Valdés a effectué plusieurs arrêts décisifs. En face, le Barça n'a tiré qu'une fois au but.
On souhaite bon courage aux Catalans pour le match retour : le Bayern n'a encaissé que trois buts en déplacement lors de cette Ligue des champions. Il leur faudra pourtant en marquer cinq dans une semaine. Aucune équipe dans l'histoire de la Ligue des champions n'a remonté un tel handicap.

Aucun commentaire: