lundi 22 avril 2013

Le Canada déjoue un attentat dirigé par Al-Qaïda contre un train


Les autorités canadiennes ont déjoué un attentat contre une ligne de chemin de fer, dans la région de Toronto, lundi 22 avril. Deux personnes, suspectées de préparer l'attaque d'un train de voyageurs, ont été inculpées pour "complot en vue de commettre un attentat terroriste" et "complot (...) sous la direction d'un groupe terroriste", a indiqué la Gendarmerie royale du Canada (GRC, la police fédérale) lors d'une conférence de presse.

Qui sont les suspects ?

Deux hommes, Chiheb Esseghaier 30 ans, résidant à Montréal et Raed Jaser, 35 ans, vivant à Toronto, ont été arrêtés et inculpés. Ils n'ont pas la citoyenneté canadienne mais leur nationalité n'a pas été dévoilée. Selon la GRC, ils "recevaient du soutien d'éléments d'Al-Qaïda se trouvant en Iran", en particulier "des ordres et des conseils". Toutefois, "il n'y a aucune information indiquant que ces attaques étaient soutenues par l'Etat" iranien".
C'est la première fois au Canada que des chefs d'accusations impliquant Al-Qaïda sont déposés. Les deux suspects ont été arrêtés lundi à Toronto et à Montréal, dans l'Est du Canada, à la suite d'une enquête de plus d'un an impliquant notamment la police fédérale américaine (FBI), ont indiqué les autorités.

Que préparaient-ils ?

Les deux hommes projettaient de commettre un "attentat" contre un train de passagers dans la région de Toronto, selon la police. Les médias canadiens évoquent pour cible un train reliant Toronto à New York (Etats-Unis), mais la police a refusé de préciser la destination. "Ils ont surveillé des trains et des rails de la région de Toronto", la capitale économique du pays, a ajouté un responsable, en se refusant à fournir d'autres détails.L'attaque était à l'étape de "préparation", mais "pas imminente".
Selon la télévision publique CBC (en anglais), qui cite des sources au sein des services de renseignement, ce projet d'"attentat majeur" n'a aucun lien avec l'attentat de Boston, dans le nord-est des Etats-Unis qui a fait, il y a une semaine, trois morts et quelque 180 blessés.

Aucun commentaire: