samedi 13 avril 2013

#guerini deni democratie, est il normal qu'une poignée d"élus se vote des avantages sur leurs 'betise'

Deux pétitions, qui rassemblent à elles deux 48.000 signatures aujourd'hui, s'élèvent contre la prise en charge par le Conseil général des Bouches-du-Rhône de certains frais de justice de son président socialiste Jean-Noël Guérini.

Les deux textes, publiés sur les plateformes de pétitions en ligne avaaz.org et change.org, avaient été signés par 24.000 personnes chacun vendredi à 12h00, avec d'éventuels doublons.

Les initiateurs de ces pétitions reprochent au Conseil général la prise en charge de la défense de M. Guérini dans l'affaire du licenciement - qui aurait été arrangé - de son ancien directeur de cabinet et actuel député PS des Bouches-du-Rhône, Jean-David Ciot, pour laquelle le sénateur est mis en examen pour détournement de fonds publics. M. Ciot est lui mis en examen pour recel.

Le Conseil général justifie cette prise en charge financière par le fait que M. Guérini a agi dans le cadre de ses fonctions de président de la collectivité.

Une délibération votée le 29 mars - seuls trois conseillers socialistes s'étaient abstenus, la droite votant contre - évoque une "protection fonctionnelle", car "ces faits ne présentent pas le caractère de fautes détachables de l'exercice de ses fonctions", en s'appuyant sur "le code général des collectivités territoriales" et la "jurisprudence".

Pour les mêmes raisons, l'assemblée départementale a voté la prise en charge des frais de justice de M. Guérini dans des procédures en diffamation contre le quotidien La Provence.

Ces affaires sont distinctes de celle pour laquelle l'élu est mis en examen avec son frère Alexandre, qui concerne des décharges dans le département, et de celle pour laquelle tous deux ont récemment été placés en garde à vue chez les gendarmes. Ces deux dossiers, qui sont pour lui les plus épineux, ne sont pas concernés par les délibérations du conseil général.Deux pétitions relatives aux frais de justice de Guérini
Par R.Chape

Aucun commentaire: