samedi 20 avril 2013

et une de plus, récidive Joey Starr relâché après avoir été interpellé pour rébellion à Liège


Le rappeur français a été interpellé dans le Carré, à Liège, dans la nuit de vendredi à samedi. Il a passé la nuit au poste de police et a finalement été relâché ce samedi peu avant 13h30.



Didier Morville, alias Joey Starr, a quitté le poste de police Natalis à Liège vers 13h30. Le magistrat de garde, Jean-Marc Mottet, a décidé de ne pas délivrer de mandat d’arrêt à son encontre après qu’il ait fait l’objet, au petit matin, d’une arrestation judiciaire.
Joey Starr était ce vendredi soir l’invité du « Fiesta Club », une boite de nuit établie à Boncelles, dans l’agglomération liégeoise. Tout s’y était bien déroulé, et il s’était ensuite rendu, avec 5-6 copains, dans le « Carré » de Liège pour y finir la nuit.
Vers 6 heures du matin, le groupe s’est présenté dans un café de la rue Saint-Jean. Le portier leur a fait remarquer que la casquette n’était pas de mise dans l’établissement, mais Joey Starr et ses copains n’en n’ont eu cure et sont allés s’installer au fond du café.
Une patrouille de police passait par là, et a été appelée par le portier. Quatre policiers sont entrés dans l’établissement, et ont demandé au groupe de sortir car ils ne parvenaient pas à discuter avec eux dans le café à cause de la musique. Dans la rue, Joey Starr, que les policiers ont estimé « anormalement énervé » -ils ne l’avaient pas reconnu- s’est dirigé vers un des policiers avec les poignets tendus vers lui, comme s’il s’agissait de l’arrêter. Un autre policier l’a tiré vers l’arrière pour qu’il recule, et le chanteur et le policier sont tombés.
Joey Starr s’est énervé et a fini embarqué au poste de police. Et si le trajet s’est bien déroulé, l’arrivée en cellule a plutôt été animée puisque le chanteur se serait tapé la tête sur les murs de sa cellule. Notons que s’il paraissait avoir bu un verre, on n’a pas retrouvé la moindre trace de stupéfiants sur lui.

Aucun commentaire: