dimanche 14 avril 2013

Diffusion d'un mandat d'arrêt européen après l'évasion de Redoine Faïd


La garde des Sceaux, Christiane Taubira, a annoncé samedi 13 avril la diffusion d'un mandat d'arrêt européen "dans l'ensemble de l'espace Schengen" et la mobilisation d'Interpol, après l'évasion du braqueur Redoine Faïd de la prison de Sequedin (Nord), qui ne se trouve qu'à quelques kilomètres de la frontière avec la Belgique. "Les recherches dans un premier temps concernent évidemment la Belgique, puisque nous avons une frontière commune, mais s'étendent à l'ensemble de l'espace Schengen et au-delà", a déclaré Christiane Taubira lors d'un point-presse devant la prison. La garde des Sceaux s'est rendue sur place en fin d'après-midi pour y rencontrer le personnel et faire cette annonce.
Christiane Taubira a également répondu aux syndicats pénitentiaires qui estiment quel'établissement n'était pas adapté pour accueillir le braqueur. "Il y a une réalité. Les prisons, ce sont des établissements où il faut encadrer des détenus qui, évidemment pour la plupart, passent l'essentiel de leur temps à essayer d'entrer en contact avec l'extérieur, de contourner les règlements, d'enfreindre les règles", a ajouté la ministre de la Justice.
"L'administration étant confrontée à ça, les surveillants et les personnels sont confrontés à ça tous les jours, on ne peut pas dire qu'il y a une faille parce que si on dit qu'il y a une faille, on dit que c'est la faute de qui, la faille?", a-t-elle poursuivi. "On lutte contre cela avec tous les moyens légaux, parce que nous sommes dans un Etat de droit, qu'il y a des règles, qu'il y a des contraintes, des conditions dans lesquelles on peut procéder à la surveillance et au contrôle de certaines pratiques", a conclu la ministre.
Christiane Taubira, le 13 avril 2013, lors d'un point presses devant la prison de Senequin (Nord), après l'évasion de Raidoine Faïd.
(PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Aucun commentaire: