vendredi 19 avril 2013

Boston en état de siège

Quelque 9 000 agents des forces de l'ordre sont à la recherche d'un des deux suspects de l'attentat du marathon, vendredi 19 avril. Le frère de l'homme recherché a été abattu par la police plus tôt dans la journée. La capitale du Massachusetts et son agglomération, placées sous très haute surveillance, attendent dans l'angoisse.


La sécurité de la ville  de Boston a été renforcée au maximum.
1/10 La sécurité de la ville de Boston a été portée à son maximum, vendredi 19 avril 2013, alors que commençait une chasse à l'homme pour retrouver les deux jeunes hommes suspectés de l'attentat du marathon. ELISE AMENDOLA/ AP/SIPA
Parmi les deux suspects qui ont déposé des sacs à dos au sol avant l'explosion, un frère aîné, Tamerlan Tsarnaev, que les force de l'ordre auraient abattu dans la nuit du 18 au 19 avril 2013.
2/10 L'un des deux suspects, Tamerlan Tsarnaev, a été touché dans la nuit de jeudi à vendredi, au terme d'une course-poursuite à Watertown, dans la banlieue de Boston. Transporté dans un hôpital de Boston, il est mort de ses blessures.  JULIA MALAKIE/AP/SIPA / AP
Lors de la fusillade,, un policier a été tué, un second blessés et les suspects ont jeté des explosifs sur les forces de l'ordre.
3/10 Lors de la course-poursuite, les suspects ont jeté des explosifs sur les forces de l'ordre. Un policier a été grièvement blessé. Auparavant, une fusillade entre les deux jeunes gens et des agents de police sur le campus du Massachusetts Institute of Technology a fait un mort chez les forces de l'ordre.  JULIO CORTEZ/AP/SIPA
Le FBI a lancé un avis de recherche avec des photos du marathon. Sur l'une d'entre elles, le jeune frère Dzhokhar Tsarnaev, apparaîtrait avec une casquette blanche.
4/10 Le FBI a ensuite intensifié ses recherches pour retrouver Dzhokhar Tsarnaev, 19 ans. Au fil de la journée, le profil des deux frères s'est précisé. D'origine tchétchène, ils seraient arrivés aux Etats-Unis depuis une dizaine d'années. REUTERS
"Si tu es en vie, rends-toi et demande pardon", a imploré l'oncle du garçon en fuite, Ruslan Tsarny, qui affirme que les deux frères vivent aux Etats-Unis depuis 10 ans. "Ce sont des nullards, ce sont des losers qui sont incapables de s'occuper d'eux-mêmes et qui se sont mis à haïr tous ceux qui réussissaient."
5/10 "Si tu es en vie, rends-toi et demande pardon", a imploré l'oncle du garçon en fuite, Ruslan Tsarny. "Ce sont des nullards, ce sont des losers qui sont incapables de s'occuper d'eux-mêmes et qui se sont mis à haïr tous ceux qui réussissaient", a-t-il ajouté. JOSE LUIS MAGANA/AP/SIPA / AP
Quelque 9000 agents des forces de l'ordre sont sur place pour une véritable chasse à l'homme. Ici, dans le quartier de Watertown, à Boston.
6/10 Quelque 9 000 agents des forces de l'ordre sont déployés pour une vaste chasse à l'homme. Ici, à Watertown, ville voisine de Boston.CHARLES KRUPA/AP/SIPA / AP
La police a arrêté et contraint un suspect non identifié à se déshabiller vendredi 19 avril 2013 avant de le relâcher et d'admettre qu'il s'agissait d'un simple passant.
7/10 Pendant sa traque, la police a arrêté et contraint un suspect non identifié à se déshabiller, avant de le relâcher et d'admettre qu'il s'agissait d'un simple passant. PETER PEREIRA/AP/SIPA
Boston et Watertown semblent coupées du monde, les transports en commun sont arrêtés, pendant que les forces de l'ordre traquent Dzhokhar Tsarnaev, vendredi 19 avril.
8/10 Boston et Watertown semblent coupées du monde, vendredi. Les transports en commun sont arrêtés, pendant que les forces de l'ordre traquent Dzhokhar Tsarnaev. KAYANA SZYMCZAK / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Le maire de Boston Thomas Menino (dans le fauteuil roulant) a donné une longue conférence de presse en milieu de journée le 19 avril 2013 pour annoncer que le plus jeune des suspects était toujours recherché.
9/10 Le maire de Boston, Thomas Menino, a donné une longue conférence de presse en milieu de journée, pour annoncer que le plus jeune des suspects était toujours recherché. STAN HONDA / AFP
"Restez chez vous, porte fermée à clé et n'ouvrez qu'aux policiers", a conseillé le maire.
10/10 "Restez chez vous, porte fermée à clé, et n'ouvrez qu'aux policiers", a conseillé le maire aux habitants. CHARLES KRUPA/AP/SIPA / AP

Aucun commentaire: