vendredi 12 avril 2013

Affaire Cahuzac : "Ce n'est pas la fin de l'histoire" pour Moscovici, selon Marini





Ont-ils trouvé quelque chose ? "Rien de décisif", a assuré Philippe Marini, vendredi 12 avril au micro d'Europe 1, avant d'ajouter : "Mais ce n'est pas la fin de l'histoire." Le président UMP de la commission des Finances du Sénat et son homologue de l'Assemblée, Gilles Carrez, se sont rendus au ministère de l'Economie, la veille. Les deux parlementaires ont voulu vérifier à Bercy les affirmations de Valeurs actuellesselon lesquelles le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, savait, dès fin décembre, que son ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, avait détenu un compte caché en Suisse.

"Il n'y a pas eu de commando pour enquêter en Suisse"

Les deux élus cherchaient notamment trace d'une réunion spéciale qui, selon l'hebdomadaire de droite, se serait tenue à Bercy trois jours après la révélation par Mediapart que Jérôme Cahuzac avait détenu un compte bancaire non déclaré en Suisse. "Je n'ai pas encore de traces, j'ai demandé des documents, une liste précise","si Gilles et moi ne sommes pas satisfaits, nous reviendrons et ferons parler la mémoire des ordinateurs", a-t-il prévenu.
Le sénateur de l'Oise a estimé que Pierre Moscovici et ses directeurs "pouvaient aller plus vite""ils ont louvoyé, ils ont attendu que l'avenir soit meilleur". Mais il a jugé"douteux" qu'une mission d'enquête parlementaire puisse être constituée dans ce dossier. Invité vendredi sur Europe 1, son collègue Gilles Carrez a confirmé : "Il n'y a pas eu de commando de l'administration fiscale française envoyé pour enquêter en Suisse. Nous le croyons volontiers."

Aucun commentaire: