mardi 5 mars 2013

Mali : l'armée française face à "une organisation industrielle du terrorisme"




L'amiral Guillaud, chef d'état-major des armés, a estimé probable, lundi 4 mars, la mort d'Abou Zeid, un des chefs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Il affirme également que l'offensive de ces derniers jours a permis de découvrir une "organisation industrielle du terrorisme" dans le massif des Ifoghas, au Mali
Sur Europe 1, l'amiral a expliqué que les troupes françaises ont découvert "plus d'une cinquantaine de caches dans des maisons, des hangars ou des grottes (...) plus d'une dizaine d'ateliers de fabrication y compris de bombes dans l'un des ateliers (...) vingt bombes artisanales en cours de fabrication simultanément".
Ces déclarations, ainsi que la mort d'Abou Zeid, font craindre le pire aux familles des otages français. En effet, ce leader d'Aqmi se servait de ces otages comme bouclier humain. Comme Pascale Robert, la mère de l'un d'entre eux rencontré par la rédaction de France 2, ils réclament l'arrêt des opérations militaires et l'ouverture d'un dialogue avec le groupe terroriste.

Aucun commentaire: