mardi 5 mars 2013

L'IVG en France, un droit précaire et vrai parcours de combattante



40% des femmes françaises ont avorté au moins une fois dans leur vie mais les Françaises ont du mal à avorter, une constatation étonnante en 2013, trente-neuf ans après la loi Veil qui donnait l'accès à l'interruption volontaire de grossesse aux femmes. Depuis, l'IVG est devenue un acte à part selon un rapport de l'Inspection générale des affaires sociales avec un tiers des centres fermés en dix ans. Certains médecins refusent désormais de pratiquer l'acte médical. Pour certains gynécologues-obstétriciens et certains hôpitaux, l'IVG, comme acte médical, n'est pas rentable. Ce qui n'est pas le cas à l'hôpital Trousseau à Paris
Une équipe de reporters de France 2 a enquêté pendant plusieurs semaines avec des témoignages de patientes déboussolées, stressées et des médecins et des associations de planning familial. Voilà leur reportage

Aucun commentaire: