mercredi 6 mars 2013

Hugo Chavez, une icône révolutionnaire CULTE DE LA PERSONNALITE

Le président vénézuélien est mort mardi. Depuis l'annonce de son cancer en juin 2011,  la capitale du pays s'était couverte, chaque jour un peu plus, de portraits à sa gloire.
1/20 Atteint d'un cancer depuis juin 2011, Hugo Chavez a été réélu président du Venezuela en octobre 2012. Alors qu'il devait prêter serment lors de sa cérémonie d'investiture le 10 janvier 2013, il est resté à Cuba pour être soigné après une récidive.  JORGE SILVA / REUTERS
2/20 A la tête du Venezuela depuis 1999, Hugo Chavez y a exercé un pouvoir sans partage caractérisé par une très forte personnalisation.ARIANA CUBILLOS / AP / SIPA
3/20 Hugo Chavez jouissait dans son pays d'un véritable culte de la personnalité. JORGE SILVA / REUTERS
4/20 Initiée par le président vénézuélien et relayée depuis peu par le régime, la campagne à la gloire de Chavez a fini par descendre dans la rue. JUAN BARRETO / AFP
5/20 Pour pérenniser le projet politique d'Hugo Chavez, une tentative de sacralisation était en cours afin de transcender la redoutée disparition du leader vénézuélien. JORGE SILVA / REUTERS
6/20 Fréquent en Amérique latine, le culte de la personnalité est également très présent en Argentine avec le péronisme. MAXPPP
7/20 Bien qu'élu "démocratiquement" à quatre reprises, Hugo Chavez a emprunté sa culture politique au bonapartisme social, cherchant à incarner à lui seul le Venezuela. EITAN ABRAMOVICH / AFP
8/20 Car si Chavez fut d'abord un leader de l'ultragauche, il a, au fil des années, opéré un vrai virage à droite. CARLOS GARCIA RAWLINS / REUTERS
9/20 Son cancer, soigné à Cuba au côté de son mentor Fidel Castro, est également devenu prétexte à l'édification de la légende chaviste.JORGE SILVA / REUTERS
10/20 "J'ai vaincu la mort pour assumer mes engagements vis-à-vis du peuple vénézuélien !" répétait Hugo Chavez lors de sa dernière campagne présidentielle. JORGE SILVA / REUTERS
11/20 Président omnipotent, Chavez s’est fait octroyer les pleins pouvoirs et gouvernait par décret depuis janvier 2011, privant, de fait, l’Assemblée de tout rôle. RAUL ARBOLEDA / AFP
12/20 En treize ans, Hugo Chavez a bâti sa popularité sur de nombreux programmes sociaux dans la santé et l'éducation. JORGE SILVA / REUTERS
13/20 Aujourd'hui, les plus défavorisés lui vouent une reconnaissance sans limites, répétant à l'envi qu'il leur a rendu leur "dignité". ARIANA CUBILLOS / AP / SIPA
14/20 Symbole de son autocratie, Chavez animait chaque dimanche à la télé le talk-show "Alo, Presidente" ("Allô, président"). JORGE SILVA / REUTERS
15/20 Objectif principal de ce rendez-vous dominical sur la télévision d'Etat : se rapprocher du peuple en chantant des chansons, en racontant des histoires ou en raillant ses ennemis. RAMON ESPINOSA / AP / SIPA
16/20 Récemment, une campagne d’affichage avait mis en scène le président sous les traits d’un basketteur, d’un boxeur, d’un motard ou encore d’un rappeur. JORGE SILVA / REUTERS
17/20 Reprise sur les murs de la ville, cette iconographie cherchait à rafraîchir l’image du président afin de gagner les votes des jeunes des quartiers populaires lors des dernières élections. ARIANA CUBILLOS / AP / SIPA
18/20 Après sa première bataille contre le cancer en 2011, le président vénézuélien n'hésitait pas à se comparer au phénix, "revenu à la vie". JORGE SILVA / REUTERS
19/20 A 58 ans, Hugo Chavez a subi au début de l'année une dernière et quatrième opération à La Havane après "une grave infection pulmonaire". Mais il souffrait toujours de "complications". RAUL ARBOLEDA / AFP
20/20 Même s'il n'était pas apparu en public depuis mi-février, Hugo Chavez n'avait paradoxalement jamais été aussi présent au Venezuela.LEO RAMIREZ / AFP

Aucun commentaire: