lundi 25 février 2013

Ségolène Royal "très heureuse" de son poste à la BPI



Elle est venue défendre sa nouvelle casquette. Ségolène Royal, dont la nomination à la vice-présidence de la Banque publique d'investissement (BPI) est critiquée par l'opposition, a expliqué le rôle de cet établissement au 20 heures de France 2 samedi 23 février. "Je suis très heureuse de contribuer à cette réussite, a-t-elle notamment déclaré. Ce n'est pas une banque comme les autres, elle ne va pas chercher à faire des profits."
Jeudi, la présidente du Medef, Laurence Parisot, a jugé "très étrange" la nomination de la présidente PS de la région Poitou-Charentes à la BPI, affirmant qu'elle risquait d'être mal perçue par le monde de l'entreprise. "L'une des choses qui peut faire peur aux chefs d'entreprises, c'est la politisation du crédit", a-t-elle indiqué. 

"Cette banque va aider les entreprises"

"C'est une banque politique, qui peut déboucher sur des solutions concrètes et efficaces, a au contraire martelé Ségolène Royal sur France 2. Cette banque va aider les entreprises et les entrepreneurs à passer à l'action."
Une majorité de Français ne sont pas convaincus de la légitimité de l'ancienne candidate à la présidentielle à ce poste. Selon un récent sondage, 80% d'entre eux estiment qu'elle doit son nouveau poste, sans rémunération, à ses liens avec le Parti socialiste, et non à ses compétences.

Aucun commentaire: