dimanche 24 février 2013

Hollande réaffirme l'objectif d'un équilibre des finances publiques en 2017



"La trajectoire est bien celle d'aboutir à un équilibre de nos finances publiques à la fin du quinquennat", a déclaré François Hollande, lors d'une conférence de presse au Salon de l'agriculture, samedi 23 février. Le chef de l'Etat souhaite toujours parvenir à l'équilibre des finances publiques à la fin de son quinquennat, en 2017, en dépit dessombres prévisions de croissance publiées la veille par la Commission européenne. Le ministre de l'Economie lui-même, Pierre Moscovici, a annoncé vendredi que les conditions n'étaient "pas réunies" pour atteindre l'objectif de 3% de déficit public en 2013.
"Les chiffres de la Commission européenne prennent en compte le ralentissement qui s'est produit dans toute l'Europe voire même la récession", a observé le président. François Hollande a d'ailleurs estimé que "la France, dans ce contexte, fait moins mal que d'autres""La Commission relève que nous avons fait un effort considérable", a-t-il encore fait valoir. Le président a assuré qu'il ne "se résigne pas", face au chômage et tindrait sa promesse d'inverser la courbe. Pour autant, "il a tout fait pour faire comprendre qu'elle ne sera vraisemblablement pas tenu", estime Les Echos, donnant surtout 2014 pour cap.
Dans ses prévisions, la Commission européenne table pour la France sur une croissance de 0,1% cette année et 1,2% l'an prochain, contre 0,8% et 2% escomptés encore récemment par le gouvernement. Le déficit public s'établirait selon Bruxelles à 3,7% du produit intérieur brut (PIB) en 2013, bien au-delà de l'objectif de 3% que s'était fixé Paris.

Aucun commentaire: