vendredi 22 février 2013

Free condamné à payer 25 millions d'euros à Bouygues Telecom pour dénigrement

Foire d'empoigne chez les opérateurs. L'opérateur Free a été condamné à payer 25 millions d'euros à son concurrent Bouygues Telecom pour dénigrement, par le tribunal de commerce de Paris, vendredi 22 février. Mais Bouygues a également été condamné à verser 5 millions d'euros à Free, pour la même raison.

La plainte de Bouygues Telecom contre Free

Xavier Niel, fondateur de Free, avait qualifié les clients de l'opérateur de "pigeons" et avait utilisé les termes "escrocs" et "voleurs" pour parler les clients des trois opérateurs existant (SFR, Orange, Bouygues Telecom). Un mois plus tôt, Bouygues Telecom avait saisi la justice pour "dénigrement et concurrence" déloyale", à cause d'une "campagne de dénigrement lancée par Free lors de son lancement commercial."
Les représentants de Free devront modérer leurs propos à l'avenir, précise Le Figaro.Le groupe a l'interdiction de dire que les consommateurs ont été des pigeons sous astreinte de 100 000 euros par infraction constatée. 
En janvier, le site de Challenges avait publié de longs extraits de cette plainte déposée par Bouygues Telecom. Le groupe avait listé en détails l'ensemble des "discours, interviews ou interventions" qui comportaient des propos hostiles. La plainte visait également "le développement de sites, de blogs et de vidéos dénigrant les opérateurs concurrents de Free."

 La plainte d'Iliad contre Bouygues Telecom

"Bouygues Telecom a été condamnée, pour quelques propos isolés tenus en réponse à la communication agressive et massive de Free, à 5 millions d'euros de dommages et intérêts", explique un communiqué du groupe.
Le fondateur de Free Xavier Niel, le 4 décembre 2012 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
Le fondateur de Free Xavier Niel, le 4 décembre 2012 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
(ERIC PIERMONT / AFP)


Free condamné à payer 25 millions d'euros à Bouygues Telecom pour dénigrement


Aucun commentaire: