dimanche 24 février 2013

Football : appelez ça l'effet Brandao

L'attaquant brésilien Brandao est félicité par son équipier Pierre-Emerick Aubameyang, après la large victoire de Saint-Etienne à Nancy le 23 février 2013. 
L'attaquant brésilien Brandao est félicité par son équipier Pierre-Emerick Aubameyang, après la large victoire de Saint-Etienne à Nancy le 23 février 2013. 
(JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Toute l'actualité de la 26e journée de Ligue 1, qui se dispute les 22, 23 et 24 février, avec l'actualité de votre club résumée en deux phrases, pas toujours sympa. 
1- PSG 51 points (reçoit l'OM dimanche à 21 heures)
2- Lyon 48 (reçoit Lorient à 14 heures).
3- Marseille 46 (se déplace à Paris à 21 heures)
4- Nice 45 (vainqueur tranquille de Reims 2-0). 45 points en 26 journées, nouveau record de l'OGC Nice depuis l'instauration de la victoire à 3 points. Alors OK, Claude Puel l'entraîneur, ne veut pas parler d'Europe avant la 33e journée, mais on peut déjà dire que la saison du Gym est exceptionnelle.
5- Saint-Etienne 44 (vainqueur de Nancy 3-0). Appelez ça l'effet Brandao. Quand le Brésilien joue dans l'attaque stéphanoise, les Verts tournent à près de 2,2 points de moyenne ! 
6- Montpellier 41 (court vainqueur d'Evian 1-0). C'est net, c'est trois points, c'est une 4e victoire à l'extérieur, et ça suffit au bonheur de René Girard, l'entraîneur : "Ce qu'on a eu à faire on l'a bien fait on a été sérieux, rigoureux, la victoire est méritée." Reste à savoir s'il a apprécié la cabriole de Younès Belhanda, le buteur du soir, qui s'est jeté dans les panneaux publicitaires devant des tribunes désertes. 
La cabriole du joueur de Montpellier Younès Belhanda, pour fêter son but sur le terrain d'Evian Thonon Gaillard, le 23 février 2013. 
La cabriole du joueur de Montpellier Younès Belhanda, pour fêter son but sur le terrain d'Evian Thonon Gaillard, le 23 février 2013. 
(JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

7- Rennes 41 (tenu en échec par Sochaux 2-2). "C'est un résultat plutôt flatteur, on s'en sort pas trop mal", reconnaît l'entraîneur breton Frédéric Antonetti, sauvé par la tête de son milieu défensif Jean II Makoun à 3 minutes de la fin. "C'est un résultat positif mais le contenu était très mauvais."
8- Lille 40 (vainqueur à Ajaccio 3-1). La résurrection du LOSC a un nom. Dimitri Payet, deux buts contre Ajaccio et un parcours en championnat tout à fait honorable.  
9- Lorient 39 (se déplace à Lyon dimanche à 14 heures).
10- Bordeaux 38 (reçoit Brest dimanche à 17 heures).
11- Valenciennes 34 (auteur d'un nul tristounet 0-0 contre Toulouse). Et pourtant, des joueurs valenciennois auront le sourire. Les défenseurs et le gardien, qui gardent leur but inviolé pour la première fois depuis... début décembre. Entre deux, le mercato est passé par là, et le meilleur défenseur nordiste, Gil, a fait ses valises pour le Brésil.
12- Toulouse 33 (tenu en échec à Valenciennes 0-0). Mine de rien, Toulouse n'a plus gagné en Ligue 1 depuis un peu plus d'un mois.
13- Ajaccio 29 (sèchement battu par Lille 1-3). Première défaite en 2013 pour une formation corse qui avait épinglé Bordeaux et Lyon à son tableau de chasse. La forme exceptionnelle du gardien Ochoa a pris fin aussi. Malgré ce lourd revers, Ajaccio est encore dans les temps pour le maintien. L'entraineur ajaccien Albert Emon n'accable pas ses joueurs : "Malgré le résultat qui ne nous est guère favorable, je n'ai rien à reprocher à mes joueurs. Ils ont fait le match que j'attendais d'eux."
14- Sochaux 27 (auteur d'un bon nul à Rennes 2-2)A team is born, à en croire Eric Hély : "Je suis assez content car j'ai assisté à un bon match. On marque deux buts, même s'il y a de la déception car Rennes a égalisé dans les trois dernières minutes. Mais le côté positif c'est vraiment le contenu. Cela fait un mois qu'une nouvelle équipe se révèle."
15- Bastia 27 (a ramené un point de Troyes 0-0). Les Corses n'ont pris que 5 points sur 21 possibles en 2013. On a vu mieux comme opération maintien.
16- Brest 25 (se déplace à Bordeaux dimanche à 17 heures).
17- Reims 24 (battu à Nice 0-2). Hubert Fournier, l'entraîneur rémois : "Perdre à Nice, une équipe qui tourne à plein régime, ce n'est pas déshonorant."
18- Evian Thonon Gaillard 23 (cueilli à froid en fin de match par Montpellier 0-1). La dernière victoire des Savoyards remonte au 12 décembre. Leur chute lente et progressive au classement aussi. 
19- Troyes 20 (tenu en échec par Bastia 0-0)Troyes ne perd plus (depuis le 3-2 à Lorient le 19 janvier), mais ne gagne plus (depuis la 22e journée et une victoire 2-1 contre Brest). Quatre nuls consécutifs, ça n'aide pas à sortir de la zone de relégation.
Le Troyen Julien Faussurier (en bleu) et le Bastiais Claudio Beauvue (en blanc) à la lutte pour un ballon, le 23 février 2013. 
Le Troyen Julien Faussurier (en bleu) et le Bastiais Claudio Beauvue (en blanc) à la lutte pour un ballon, le 23 février 2013. 
(FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

20- Nancy 18 (écrasé par Saint-Etienne 0-3). Contre Saint-Etienne, il était écrit que ça ne passerait pas. Les Lorrains, qui restent sur trois défaites consécutives, ont laissé les Verts soigner leur différence de buts à l'aller et au retour : 7 buts encaissés, aucun marqué.  

Aucun commentaire: