samedi 2 février 2013

Egypte. Un jeune homme tué dans des heurts devant la présidence, au Caire



Le bilan s'alourdit encore en Egypte secouée par des violences depuis plusieurs jours. Un homme a été tué par balle vendredi 1er février devant le palais présidentiel au Caire, selon un haut responsable des autorités sanitaires égyptiennes. Dans la capitale égyptienne, des heurts ont opposé des manifestants lançant des cocktails Molotov à la police.
Mohammed Hussein Qarni, 23 ans, a succombé à une blessure infligée par un tir de grenaille devant le palais présidentiel. Quelque 53 personnes ont aussi été blessées dans les affrontements qui ont opposé la police aux manifestants dans plusieurs villes du pays. La police a elle annoncé avoir arrêté vingt personnes. Des séquences vidéo ont été diffusées à la télévision montrant la police traînant un homme nu dans un véhicule blindé.
La présidence de la République avait averti, dans un communiqué, que les forces de sécurité agiraient "avec la plus grande fermeté pour appliquer la loi et protéger les bâtiments publics". Elle avait aussi souligné que "les forces politiques qui auraient incité (à ces actes) en assumeraient l'entière responsabilité". Les opposants au président Mohamed Morsi ont eux comparé les pratiques de la police au cours des derniers incidents à celles sous le président déchu Hosni Moubarak.
Des manifestants au Caire, le 1er février 2013.
Des manifestants au Caire, le 1er février 2013.
(KHALED DESOUKI / AFP)

Aucun commentaire: