dimanche 24 février 2013

Dix moments de malaise qui ont marqué les César

Dix moments de malaise qui ont marqué les César

 

Ivre, Gérard Depardieu s'invite sur la scène du théâtre du Châtelet (Paris) alors que sa fille, Julie, a reçu deux César, en 2004.

Ivre, Gérard Depardieu s'invite sur la scène du théâtre du Châtelet (Paris) alors que sa fille, Julie, a reçu deux César, en 2004.
(JEAN-LOUP GAUTREAU / AFP)

 

Ils savent se glisser dans la peau d'un personnage, mais quand ils sont eux-mêmes, les actrices et les acteurs sont parfois beaucoup moins à l'aise. Sans compter les projecteurs dans les yeux, l'émotion, la crainte de bafouiller au micro… Depuis sa création en 1976, la cérémonie des César a ainsi vu des talents du cinéma français se ridiculiser en public. Parfois, le résultat est drôle. Parfois, cela plonge le spectateur dans un profond malaise. Flash-back, avant la 38e cérémonie des César, vendredi 22 février.

Mathilde Seigner préfère Joey Starr (2012)

Alors que Michel Blanc brandit son César du meilleur second rôle pour sa performance dans L'exercice de l'Etat, Mathilde Seigner, qui vient de le lui remettre, fait la grimace. Elle finit par reprendre le micro pour inviter Joey Starr (nommé pour son rôle dansPolisse) à la rejoindre sur scène : "Je voudrais qu'il monte, parce que je suis ravie que tu l'aies Michel, mais je voulais que ce soit... Enfin voilà, pardon."


Leïla Bekhti trébuche et perd sa robe (2011)

La jeune actrice, meilleur espoir féminin pour Tout ce qui brille, est émue aux larmes, rayonnante dans une robe Yves Saint Laurent… peut-être un peu grande pour elle. Ce qui la fait trébucher à son entrée sur scène et l'oblige à se cacher la poitrine alors qu'elle remercie l'équipe du film.

Sara Forestier parle petite culotte et virginité (2011)

Lauréate du César de la meilleure actrice pour le rôle de la dévergondée Bahia dans Le nom des gens, Sara Forestier ne peut s'empêcher de dévoiler son intimité. Ce soir-là, elle porte sa "culotte porte-bonheur" et alors qu'elle jouait "une pute politique" dans le film, elle était encore vierge au moment du tournage. Voilà, c'est dit. Malaise dans l'assemblée, avant les rires.

 Laetitia Casta, lors de la cérénomie des César, le 27 février 2010, au théâtre du Chatelet, à Paris.
Laetitia Casta, lors de la cérénomie des César, le 27 février 2010, au théâtre du Chatelet, à Paris.
( MAXPPP)

La robe transparente de Laetitia Casta (2010)

Ce devait être un hommage au couturier Yves Saint Laurent. Mais c'est surtout une robe complètement transparente que porte Laetitia Casta lorqu'elle remet un César à Niels Arestrup, ce qui lui vaut les commentaires du maître de cérémonie Gad Elmaleh. L'actrice mannequin est presque nue sur la scène du théâtre du Châtelet, à Paris, et porte sur la tête une étrange choucroute.


Valérie Lemercier se moque de Juliette Binoche (2010)

Le parterre de stars est hilare devant cette fausse bande-annonce pour un biopic sur Juliette Binoche, qui la dépeint avec humour en "artiste totale". Mais depuis, son auteure, Valérie Lemercier, qui dit s'être fait "engueulée" par l'agent de l'actrice, ne présente plus les César. Juliette Binoche ne partage pas ce sens de l'humour.




Gérard Depardieu embarrasse sa fille Julie (2004)

Julie Depardieu reçoit les César du meilleur espoir féminin et du meilleur second rôle dans La petite Lili, de Claude Miller. Son fier papa monte sur scène pour partager sa joie, sans vouloir "faire Gainsbourg", mais nettement alcoolisé.


Fabrice Luchini et le décolleté de Clémentine Célarié (1994)

"C'est énorme !" Ou comment un homme de lettres peut aussi être un parfait goujat face à un décolleté généreux. Aux commentaires sur la poitrine de Clémentine Célarié, Fabrice Luchini joint le geste en lui tournant autour, l'œil exagérément lubrique.




Anémone fait la Révolution (1988)

La comédienne Anémone obtient le César de la meilleure actrice pour son rôle dans Le Grand Chemin, de Jean-Loup Hubert. Mais elle dit mépriser les récompenses et déboule sur scène en courant, dans un costume de révolutionnaire, avant de déclarer sa flamme à Richard Anconina et de repartir sans sa sculpture.





Aucun commentaire: