vendredi 22 février 2013

Bouygues Telecom fait condamner Free pour dénigrement

Critiquer ses concurrents peut coûter cher. Telle est l'amère leçon infligée par le tribunal de commerce de Paris à Free. Ce dernier a été condamné, vendredi 22 février, à payer 25 millions d'euros d'amende à son rival Bouygues Telecom pour dénigrement. Le tribunal a aussi interdit au trublion des télécoms d'utiliser certains mots, notamment de qualifier de"pigeons" les clients de son rival. 

La plainte avait été révélée en décembre par Challenges. Bouygues y reprochait au fondateur de Free Xavier Niel d'"utiliser les termes "pigeon", "escrocs", "voleurs"", et réclamait 98,8 millions d'euros pour réparer le préjudice subi. 

Toutefois, Free avait lui aussi porté plainte pour dénigrement contre la filiale de Bouygues, et a obtenu en parallèle 5 millions d'euros d'amende. L'addition se monte donc pour lui seulement à 20 millions d'euros. 

Les deux opérateurs s'étaient déjà attaqués en justice devant le même tribunal, qui les avait alors renvoyés dos à dos en 2011.

Free se voit interdire d'utiliser certains mots comme "pigeons" (Reuters)

Aucun commentaire: