jeudi 21 février 2013

AU Cameroun, les Français s'inquiètent du risque d'enlèvement



Plus de 6 000 Français vivent à Douala, la capitale économique du Cameroun. La plupart sont des expatriés et l'inquiétude est palpable parmi eux depuis l'enlèvement d'une famille française dans le nord du pays, mardi 19 février. Ils auraient été emmenés au Nigeria voisin. Une prise d'otages dont le groupe islamiste nigérian Boko Haram pourrait être l'auteur. 
Paris a appelé mercredi les Français qui se trouvent dans cette zone à la quitter "au plus vite". Cependant, Hélène Conway-Mouret, la ministre déléguée chargée des Français de l'étranger se veut rassurante : "Il n'y a pas de mesure d'évacuation. Il ne faut pas céder à la peur, cela donnerait un peu trop d'importance aux groupes islamistes".
A Dakar, au Sénégal, pays frontalier du Mali où la France est engagée dans une opération militaire dans le nord, la sécurité a été renforcée autour de l'ambassade de France.

Aucun commentaire: